Signature d’un accord de partenariat avec l’ANPE

L’Agence nationale pour l’Emploi du Burkina Faso et Exterhum Africa ont signé un accord-cadre de partenariat posant les bases de leur future collaboration. Cet accord-cadre est l’aboutissement de plusieurs mois d’échanges et de concertation sur les besoins et visions de chacun.

C’est Exterhum Africa qui avait pris l’initiative, au début de l’année 2012, d’approcher l’ANPE et de rencontrer son ancien Directeur Général, Benoît Kaboré. L’administrateur général d’Exterhum Africa, Dina Yanogo, est partie d’un constat : d’une part le secteur minier a et aura d’importants besoins en personnel technique qualifié, d’autre part le Burkina Faso compte de nombreux demandeurs d’emploi non qualifiés.

L’affiliation d’Exterhum Africa à la Chambre des Mines a été décisive dans l’identification des problématiques du secteur minier. De la rencontre avec Benoît Kaboré suivirent plusieurs séances de travail, réunissant notamment M. Richard Bationo, directeur de l’ANPE de la région Centre, M. Hato Ouédraogo, Conseiller du DG chargé de l’emploi et Melle Elise Cannuel, responsable des relations extérieures à Exterhum Africa.

M. Ousséni Tamboura prenant la suite de M. Kaboré à la Direction générale de l’ANPE, le processus de réflexion a été relancé avec un nouveau dynamisme.

Mme Yanogo a souligné l’entière disponibilité d’Exterhum Africa à rendre fructueux ce partenariat, afin que la demande d’emploi dans le secteur des mines puisse croiser la demande nationale.

Dans le cadre de ce partenariat, un répertoire des métiers des mines a déjà été établi et transmis à l’ANPE.

Cet accord-cadre de partenariat sera mis en application à travers des accords spécifiques selon les différentes actions communes.

Il est envisagé notamment la création d’une base de données des demandeurs d’emploi présentant des qualifications et des compétences utiles au secteur minier.

Le lancement de cette collaboration présente un certain nombre d’avantages pour les clients d’Exterhum Africa, notamment l’assurance que des tests d’aptitude technique peuvent être réalisés de manière rigoureuse et professionnelle en coopération avec l’ANPE lors des processus de recrutement, mais également l’accès à la plus large base de données de profils du Burkina Faso.

Voir ci-après le compte-rendu de la cérémonie paru dans le quotidien Le Pays en date du 31 décembre 2012.